17/02/2008

Richelle se fait peur...


Pour les photos cliquez ICI



Introduction

En ce dimanche, pour la 23 ème journée de championnat, Richelle recevait dans ses installations, Juprelle. 14 ème classé et en lutte pour le maintien dans cette troisième Provinciale, les visiteurs du jour n'avaient qu'une envie, faire chuter les leaders et prendre un option pour quitter les places de la relégation. Du cotés de Richelle, Xavier Thomas était toujours sur la touche, Vincent Malmendier et Patrick Lehane, blessés, Michel Fafchamps en vacance et Eric Cornet était suspendu pour avoir trop reçus des cartons jaunes. Didier Degueldre était donc, encore une fois, obligé de remanier tout son effectif. C'est ainsi que David Demonceau apparaissait comme dernier homme en défense aux coté de Benoît Emo et Françis Goffard. Fred Massin, Ludovic Lonneux et Romain Boz prenaient place sur le banc.

Première mi-temps

Richelle était le premier à montrer le bout du nez avec un premier coup de coin sans résultats que Juprelle répliquait dans la foulée pour obtenir, à son tour un corner, le ton était donné et on sentait Juprelle déterminé. Il fallait d'emblée une belle intervention de Pascal Pirotte pour y couper court. Après 10', la première grosse occasion était à mettre à l'actif de Richelle, Françis Goffard lançait Francis Lavigne qui débordait et centrait pour Thierry Michiels, celui-ci rabattait en retrait pour Christophe Philippens mais le gardien visiteur captait bien le ballon.
Au quart d'heure,
Francis Lavigne obtenait une belle opportunité mais se faisait accrocher, laissant l'arbitre sans réactions. Richelle semblait poser son jeu mais Juprelle contrariait son évolution. Malgré tout, les Richellois insistaient avec des tentatives de Christophe Philippens et Sébastien Roberfroid, tout deux signalés illogiquement hors-jeu. C'est à ce moment que Juprelle en profitait pour surprendre Richelle, à la 22', sur un contre bien organisé, la défense Richelloise peinait à se dégager, tout profit pour l'attaquant qui ne se privait pas de battre Pascal Pirotte une première fois (0-1).
Richelle accusait rapidement le coup et réagissait immédiatement en contre, Benjamin Bouckaert, bien lancé par Christophe Philippens, semait la panique dans le grand carré, les visiteurs se dégageaient tant bien que mal et on aurait même pu revendiquer une faute de main. Richelle montrait du caractère à essayer de revenir à la marque, Francis Lavigne lançait Christophe Philippens qui centrait, le gardien déviait du bout du gant, Benjamin Bouckaert en embuscade reprenait de la tête mais plaçait tout juste à cotés.
Richelle semblait bien dans la partie et rééditait une belle offensive de même acabit, Francis Lavigne obligeait le gardien à dévier en coup de coin. La demi-heure de jeu sonnait que Juprelle mettait plus de pression pendant que Richelle se compliquait la vie, les Richellois se trouvaient malmenés par leur adversaire, et réagissaient timidement, pourtant, sur une rentrée en touche combinée entre Christophe Philippens et Thierry Michiels, Benjamin Bouckaert, de la tête, trouvait la transversale pour atterrir dans les bras du gardien. Réagissant au quart de tour, Juprelle repartait aussitôt à l'assaut et sur une perte de balle en plein axe défensif, Juprelle en profitait pour doubler la marque au grand étonnement de tout le monde (0-2). Pareil scénario n'était jamais arrivé à Richelle mais il fallait être réaliste, Juprelle ne déméritait pas
Peu avant la mi-temps,
Richelle obtenait une occasion par Benjamin Bouckaert mais on aurait dit que la chance tournait le dos ce, dimanche, aux hommes de Didier Degueldre.

Deuxième mi-temps


Pour une première, on allait voir comment
Richelle allait se sortir de cette situation pour le moins délicate, le huis clos des vestiaires allait-il porter ses fruits... Juprelle reprenait tout en confiance et se montrait toujours aussi volontaire, obligeant Armando Cimino à la faute "nécessaire" teintée de jaune bien évidemment. Venait alors la 50' où Richelle exploitait un excellent mouvement digne des écoles, Françis Goffard lançait Thierry Michiels dans un trou de souris pour partir seul affronter le gardien, au dernier instant, il glissait le cuir à monsieur "1 but par match", Benjamin Bouckaert pour accentuer son avance au classement des buteurs (1-2). L'espoir revenait dans les rangs de Richelle.
Pas battu pour la cause, Juprelle restait dangereux et se motivait à repartir en contre, c'était sans compter sur
Pascal Pirotte, bien en place entre ses perches depuis quelques rencontres. Richelle retrouvait des couleurs et semblait faire mieux circuler le ballon mais cela restait brouillon.
Après une autre alerte amorcée par
Benjamin Bouckaert bien lancé par Christophe Philippens, Juprelle allait semer la panique dans la défense Richelloise et par deux fois, à bout portant, il fallait que Pascal Pirotte intervienne de façon magistrale pour ne laisser qu'un but d'écart. Le danger écarté et dégagé, Richelle repartait en contre, Francis Lavigne s'infiltrait et obtenait un bon coup franc, bien donné, Benoît Emo, plus offensif, remettait dans le paquet trouvant Thierry Michiels qui, d'une "aile de pigeon" surprenait le gardien qui voyait le ballon le surmonter (2-2).
La rage au ventre
Richelle, sentait l'exploit possible, pour preuve, quelques instants plus tard, un superbe mouvement entre Thierry Michiels et Christophe Philippens, ce dernier centrait parfaitement pour Benjamin Bouckaert mais pour la deuxième fois, la transversale était au rendez-vous.
Sans complexe, Juprelle repartait en contre pour , à leur tour obtenir un beau coup franc très bien placé et très bien donné aussi puisque
Pascal Pirotte se voyait aussi protégé par l'angle de son but. Il restait 8 minutes, la chance tournait et semblait sourire à Richelle, toute l'équipe ne formait qu'un groupe et se poussait vers l'avant, sur une rentrée en touche de Christophe Philippens, Thierry Michiels, ayant retrouvé toutes ses sensations, s'infiltrait pour centrer en retrait pour l'inévitable Armando Cimino, toujours prêt à aider les siens. Bien lui en prenait puisque Armando ajustait une tête dont il a le secret pour remettre Richelle aux commandes (3-2). Bras et jambes coupées, Juprelle jetait se dernières forces dans la bagarre et parfois maladroitement voire même méchamment. Rien n'y faisait, Richelle se voyait attribuer les trois points de l'enjeu. Richelle s'est donc fait peur mais à pu relever la tête tous ensemble et c'est ce qui fait la force de Richellois.
Mauvaise opération pour Juprelle qui voit les portes de la 4 ème Provinciale s'ouvrir un peu plus puisque son concurrent direct, Hermalle, s'est imposé à l'extérieur.

Commentaires

excellent web master!!!

Écrit par : tof | 17/02/2008

MIAIS OU VAS TU T ARRETER.....FELICITATIONS TCHETOUILLE

Écrit par : PRESIDENT | 18/02/2008

c'est BEN qui remet la balle pour Mix sur le second but.
Très bon résumé encore une fois.

Écrit par : séba | 19/02/2008

Les commentaires sont fermés.